Crevettes-Mante

Elles ont été méprisées, détéstées, jugées nuisibles et indésirables en aquarium récifal. Éliminées dès que possible, les squilles sont pourtant des animaux passionants et intelligents, aujourd'hui recherchés par de nombreux aquariophilles.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  MembresMembres  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'expédition des squille en toute sécurité!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Crevettes-mante
post-larve
post-larve


Masculin
Nombre de messages : 68
Age : 20
Localisation : Bretagne (29), France
Date d'inscription : 10/05/2008

MessageSujet: L'expédition des squille en toute sécurité!   Dim 1 Aoû 2010 - 21:54

Vous devez faire face à quatre problèmes majeurs lors du voyage : l'oxygène, les déchets métaboliques, la température et les dommages mécaniques.
Vous aurez également besoin d'un récipient sûr.
Laissez moi commenter brièvement chacun de ces problèmes.

L'oxygène. Il est évident que plus longtemps l'animal est enfermé dans son récipient, plus ce problème devient important.
Le volume de gazs dans le récipient, la pression partielle d'oxygène, la quantité d'eau et la taille et l'espèce de Stomatopode sont aussi d'importantes variables.

Tout d'abord, si l'animal doit être enfermé plus de 48 heures, je préconiserais vraiment d'utiliser de l'oxygène plutôt que de l'air ordinaire. En fait, utiliser de l'oxygène est toujours une bonne idée, mais la disponibilité et les règlements sur le transport de l'oxygène peuvent pauser problème. (Il faut vraiment savoir ce que l'on fait cependant. Procéder avec 100% d'oxygène est potentiellement dangereux, et j'ai vu des gens tuer des animaux en utilisant du matériel de soudure et en introduisant de l'acétylène avec l'oxygène.

La plus grosse erreur que font probablement les gens lorsqu'ils transportent des Stomatopodes est de mettre trop d'eau de mer et pas assez d'air. A vue de nez, je rempli habituellement un peu moins d'1/4 du volume du récipient avec de l'eau, le reste avec de l'air ou de l'air enrichi en oxygène.
Un Gonodactylidé de 6cm peut vivre enfermé dans une bouteille d'un demi litre remplie d'eau à hauteur de 1/5 et le reste d'air simple pendant plus de 24 heures.
La règle générale consiste à utiliser le moins d'eau possible, généralement juste assez pour recouvrir l'animal, et beaucoup de gaz. L'animal aura de meilleurs chances de survie et vous économiserez sur les frais d'expédition.

Ensuite (dans le cas d'un voyage par avion), à moins que le récipient ne soit absolument étanche et solide, il perdra du volume (juste de l'air avec un peu de chance s'il reste droit) s'il est soumis à une baisse de pression atmosphérique. L'avion n'est pressurisé que jusqu'à 2km. Comme on ne peut pas toujours prévoir si le récipient voyagera en compartiment pressurisé ou non, il est sage de ne pas remplir le sac ou la bouteille à 100% (et d'essayer de le garder droit pour que, s'il fuit, le gaz sera expulsé et non l'eau).

Les déchets métaboliques. La face cachée de ce système est que moins on utilise d'eau, plus il y a de biomasse , et plus vite les apports azotés et autres déchets apparaitront dans l'eau de transport. Ce n'est pas un soucis aussi important qu'il n'y parait, en particulier si l'on prend soin de ne pas nourrir le Stomatopode pendant les deux jours précédent l'expédition.
A vue de nez toujours, un Gonodactylidé de 5cm à besoin de 200ml d'eau pour un transport en une nuit.
Un Odontodactylus scyllarus aura besoin de beaucoup plus, probablement un litre environs – mais souvenez-vous qu'ils ont aussi besoin de cinq fois plus d'air, un peu moins si l'on peut utiliser de l'oxygène.

La température. Cela dépendra entièrement de l'espèce, mais en général il est toujours conseillé d'utiliser un récipient de transport isolé pour éviter des fluctuations rapides de température.
Pour toutes les espèces, excepté celles d'eaux tempérées comme Hemisquilla sp., on visera une température de 22 à 23°C. Un peu plus frais que pour la maintenance en aquarium. Des températures de plus de 25°C ou en deçà de 20°C pauseraient problème.

Si vous expédiez une espèce tropicale qui sera exposée à des températures froides pendant plus de quelques heures, envisagez d'utiliser des chaufferettes disponibles dans le commerce (ne pas utiliser de réchauffe-mains vendus en station de ski, ils chauffent beaucoup trop). En fait, j'essaye d'éviter d'utiliser des chaufferettes car atteindre la température souhaitée est difficile.
Cependant, cela peut être une bonne idée lors d'un voyage de 24 heures en hivers. Même si vous le transportez vous-même, soyez prudent. Les portes bagages au dessus de votre tête dans la plupart des avions sont proches de l'air conditionné, et lors d'un vol de 6 heures, j'ai vu la température descendre sous 15°C. J'ai volé plus d'une fois jusqu'à Berkeley avec mes animaux sur les genoux et sous une couverture pour essayer de les garder au chaud.

Les dommages mécaniques. On transporte typiquement les Gonodactylidés bet autres petites espèces dans des fioles en plastique (du même genre que les fiole d'eau bénite en plastique) avec des trous. J'utilise aussi ces fioles quand je fait des collectes. Un Gonodactylidé allant jusqu'à 6cm peut aller dans une fiole en plastique de 30ml. On utilise également ces fioles lorsque l'on transporte beaucoup d'animaux dans un seul container. Par exemple, je placerais quatre Haptosquilla glyptocercus de 35mm dans un récipient de 1 litre. (Ce qui est risqué cependant car durant un long voyage, si l'un des animaux meure, il se décomposera et tuera les autres. Mais si j'ai 50 animaux c'est la seule solution pour les transporter tous).
Ces fioles empêchent aussi les espèces particulièrement « mauvaises » comme G. chiragra de faire des trous dans le récipient en le frappant.
Pour de plus grandes espèces, j'utilise souvent des bouteilles d'eau de 1 à 2litres dont le haut est coupé puis ré-attaché à l'aide de fils. Encore une fois, la principale raison est d'empêcher le perçage des récipient et non les dommages mécaniques sur l'animal.
Si vous n'utilisez pas des bouteilles en plastique, assurez-vous de bien séparer les sacs avec un élément opaque afin que les animaux ne s'attaquent pas mutuellement et ne causent des fuites.

Les récipients. Ils est absolument essentiel le récipient contenant l'eau soit propre et libre de toute substance toxique.
En supposant que l'on utilisera le plus souvent du plastique, des précautions spéciales sont nécessaires puisque beaucoup de produits chimiques adhèrent aux plastiques communs et ne sont pas aisément retirés. Rincez toujours les nouveaux récipients et sacs car certains peuvent présenter une couche de résidus toxiques.

Ne jamais utiliser de savon pour nos récipients. On ne peut retirer complètement le savon qui est lui aussi toxique.

On utilisera typiquement des sacs en plastiques (doublés ou triplés), des bouteilles d'eau en plastique, d'autre bouteilles en plastique à usage alimentaire (solides, neufs, et rincé), et mon préféré, «les Cubitainers ».
Si vous utilisez une bouteille d'eau, n'utilisez que des bouteilles qui n'ont contenu que de l'eau. On ne peut jamais rendre une bouteille de boisson assez propre pour être sûre. Si vous achetez des récipients alimentaires, assurez-vous que ce n'en est pas un qui présente un traitement anti-bactérien. Ils sont devenu courants et tuent les Stomatopodes.

En général, les fermetures à vis sont préférables au fermeture par pression. En altitude, un Tupperware peut s'ouvrir à cause de la pression.
Les « Cubitainers » existent en tailles de 1 et 4 litres. Ils sont solides, ne fuient presque jamais et sont juste de la bonne taille pour transporter les plus petits Stomatopodes.
Ils ne seront pas adaptés aux plus grandes espèces car l'ouverture ne mesure que 2,5cm. Après l'avoir utilisé, il suffit de le rincer à l'eau douce, le laisser sécher, le refermer et l'utiliser à nouveau. J'en ai certain que l'on utilise depuis 10 ans ou plus.

Bonne chance.

_____________________________________________________________________________

Ce texte à été rédigé selon un post écrit par Roy L Caldwell


Texte original ici : http://www.reefcentral.com/forums/showthread.php?t=374416
Revenir en haut Aller en bas
Letslove
Oeuf
Oeuf


Féminin
Nombre de messages : 3
Age : 47
Localisation : Cote-d'azur
Date d'inscription : 30/07/2013

MessageSujet: Re: L'expédition des squille en toute sécurité!   Dim 4 Aoû 2013 - 17:33

Merci pour toutes ces imformations !
Revenir en haut Aller en bas
 
L'expédition des squille en toute sécurité!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une expédition au Sulawesi
» Expédition "in situ"
» Almasty, la dernière expédition . Lundi 7, Arte 1h30
» MAX' Expédition
» expédition plantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Crevettes-Mante :: commerce :: l'Offre de vivant-
Sauter vers: